Randonnée : Lac de Tavaneuse

Cela faisait bien longtemps que je ne vous avais pas présenté ici une nouvelle randonnée. Aujourd’hui je vais vous parler de celle du lac de Tavaneuse située à Abondance

Je pars depuis le parking de Prétairié à Abondance. Je découvre auparavant de très beaux hameaux. Je ne peux m’empêcher de penser que l’hiver ne doit pas être facile ici mais que le paysage doit vraiment être très beau lorsqu’il est enneigé et cela me donne l’envie de revenir en hiver pour y faire des raquettes.

Mais revenons à notre randonnée, la neige est encore loin et c’est le soleil et la chaleur qui font foi pour l’instant. Lire la suite

Publicités

Avoriaz 1800

Pendant mes vacances, je voulais découvrir véritablement Avoriaz. L’occasion me fut donnée, alors direction Avoriaz, hameau de la commune de Morzine en Haute-Savoie, pendant 4 jours.

L’envie de départ était de voir ce chef-d’œuvre architectural qu’est cette station de montagne d’Avoriaz. Et en effet, c’était un véritable voyage architectural qui m’attendait. Pour une passionnée d’architecture de montagne comme moi, j’étais comblée !

Avoriaz est une station de ski créée de toute pièce par un trio dans les années 1960 : le skieur Jean Vuarnet, le promoteur immobilier Gérard Brémond (aujourd’hui président de Pierre&Vacances) et l’architecte Jacques Labro. A eux trois, ils ont conçu une station « ski aux pieds » et entièrement piétonne à 1800m d’altitude. Aujourd’hui, la station fait partie du domaine des Portes du Soleil et la station évolue. Une nouvelle école a été créée et les rénovations des bâtiments se succèdent. L’architecture est toujours liée à Jacques Labro qui a créé l’Atelier d’Architecture d’Avoriaz (géré par Simon Cloutier désormais). Vous pouvez découvrir l’histoire de la station en détails dans le superbe livre : Stations de sports d’hiver.

La station est assez calme pendant l’été. Tout laisse prétendre que l’hiver doit être très beau mais aussi rempli de monde. L’été, Avoriaz est le départ de belles randonnées. Un joli petit lac est situé en contrebas de la station. Un téléphérique rejoint Morzine en 4 minutes.

Je me suis ainsi baladée dans la station pendant de longs moments à contempler l’architecture de Jacques Labro. Je me suis arrêtée pour regarder les différents bâtiments et les chantiers en cours. Je vous conseille vivement de monter à Avoriaz et venir vous promenez pour découvrir et porter une attention tout autre à une station de ski qui est loin d’être banale.

Voici quelques éléments de ma promenade dans les rues d’Avoriaz. Lire la suite

Déjà l’hiver

L’hiver est déjà là. Début novembre, la neige tombe brusquement un matin. Elle reste un peu et on se dit que c’est parti pour la saison. C’est ça de vivre en montagne ; c’est prendre plaisir à revoir la neige tôt. Et franchement qu’est-ce que ça fait du bien d’aller admirer les paysages tout de blanc. Je trouve cela tellement reposant ! Surtout que ces derniers mois ont été plus compliqués que d’autres. Je reprends enfin plaisir à aller me promener, découvrir de nouveaux lieux ou de retourner sur des sentiers déjà parcourus en été. J’ai à nouveau aussi le temps pour venir ici sur ce blog et avoir envie de vous montrer et de partager avec vous la découverte de nouveaux endroits magiques.

Mais avant de reprendre le cours normal des choses, je tiens à remercier Laura qui a écrit un très bel article à propos de mon blog sur le site Tendance Savoie Mont-Blanc  il y a déjà quelques mois. Vous êtes ainsi de plus en plus nombreux à venir me lire et je vous en remercie. Alors soyez les bienvenus et bonne visite !

Allez faire un tour sur le site, on y découvre de superbes adresses, bons plans et personnes de Haute-Savoie !

 

 

Randonnée : Entre Bise et Ubine

 

Je crois que cette randonnée est une des plus belle de la région ! Je dirais même que c’est LA randonnée à faire quand vous venez dans le Chablais. J’ai eu plaisir à faire cette randonnée cet été lorsqu’il faisait encore très beau et très chaud. C’est un itinéraire pas des plus faciles mais la beauté des paysages vaut le détour !

Le départ peut se faire de plusieurs points : chalets de Bise, ou d’Ubine. Pour ma part cela a été depuis le lac de Fontaine (1356 m d’altitude). On peut très bien partir des Quatre chemins mais il nous faudra une bonne demi-heure pour les très sportifs, trois quart d’heure sinon, pour rejoindre la lac de Fontaine.

Au lac de Fontaine on prend direction Bise et ses chalets (le refuge). Cela me fait drôle de revenir ici. La dernière fois que je suis venue la neige avait tout recouvert. La route n’était pas accessible hormis pour les piétons et skieurs.

Arrivée à Bise, cela me fait encore plus bizarre de voir qu’il y a beaucoup de monde. En fait, je me rends compte après coup que je suis passée vite devant ces chalets remplis de touristes. Car oui, on peut monter en voiture jusqu’aux chalets de Bise et débarquer dans un panorama superbe d’alpage. Mais quand même… arriver à pied est beaucoup plus plaisant !

A Bise donc, le paysage est vraiment magnifique ! On se retrouve en alpage c’est sublime !

La randonnée continue par une difficulté : rejoindre le Pas de la Bosse, 300 m de dénivelé rapidement. Mais en haut la vue en vaut la peine. La vue sur Bise est très belle, à gauche les Cornettes de Bise qui s’élèvent, en face une vue dégagée sur les montagnes et la Chapelle d’Abondance.

La montée vers le Pas de la Bosse est le moment le plus difficile de la randonnée. Le parcours se poursuit en descendant vers le chalet de la Combe au Trot puis on rejoint les chalets d’alpage de Mens. On s’y perd un peu mais le sentier devient étroit et remonte un petit peu pour rejoindre le Col d’Ubine. La descente à nouveau pour rejoindre les chalets d’Ubine.

Puis le retour vers le lac de Fontaine se fait tranquillement pour finir la boucle.

Et la boucle est bouclée. Un itinéraire que je vous conseille vivement été comme hiver.

Bise   Pas de la Bosse Chalet de la combe au trot Ubine

 

Connaissez-vous cette randonnée ?

 

Randonnée : sentier des contrebandiers – Châtel (74)

On part en famille. On avait choisi ce parcours la veille. Le départ se fait depuis la vieille douane à Châtel. Il faut traverser le village pour la rejoindre.

Direction le pas de Morgins et la frontière suisse. C’est marrant de se dire qu’il y a quelques années le passage entre ces deux pays était si compliqué.

On continue notre chemin dans la forêt. La vue sur Châtel est très jolie et le sera tout le long du parcours.

On atteint le « Chalet Aubert ». Je pensais que c’était un chalet d’alpage en ruine, en vain, ce ne sont que des panneaux français et suisses qui sont bien positionnés, chacun dans leurs pays.

La montée déjà raide va se poursuivre. Et oui on doit atteindre 1850m et rejoindre la pointe du midi.

La Pointe du Midi, tiens la voilà. On y arrive avec quelques difficultés. C’est très raide. Il faut être un bon randonneur pour faire ce parcours. Surtout que ce qui nous attend après n’est pas simple. La vue est certes très belle mais le sentier est aérien, situé sur une arête. A notre gauche la Suisse et son village et à notre droite la France et au loin Châtel.

Un replat remplit de myrtilles va nous donner l’occasion de nous arrêter pique-niquer et puis gouter à quelques myrtilles déjà mûres pour la saison.

On repart et on monte encore un tout petit peu jusqu’au point culminant de la randonnée : le plan de Mitres 1895m d’altitude.

Ensuite la descente.

La descente n’est pas triste non plus. Il faut faire attention car le sentier est étroit et aérien donc.

Arrivés au col du Fécon, nous ne cesserons de descendre. La descente est un peu technique. Puis nous arrivons sur les pistes de ski du Linga. On rejoint la Lèche, les Ravines, le lac de Vonnes et la vieille douane.

Le tour a été long et difficile. Il est intéressant de se rendre compte que les contrebandiers devaient passer par là sans chemin tracé, sans se faire attraper. Cela paraît un peu fou !

Je pensais qu’on serait dans les alpages mais c’est beaucoup des sentiers entremêlés dans les arbres que l’on parcourt ici.

Un autre parcours à Châtel ici.

Pas de Morgins, Suisse

Vue sur Suisse

Lac de Vonnes, Châtel

Randonnée : Lac de la Case

Samedi matin 9h, je pars. Bon ok, samedi matin 9h je me lève. Tout était prévu depuis la veille, le but à atteindre est le lac de la Case à Bernex à 1750m d’altitude.

Je décolle du parking de la Fétiuère bondé à l’heure où les touristes partent et où les traileurs reviennent. Je dois être une touriste. Enfin de moins en moins je crois.

La fétiuère, c’est le point de Départ pour gravir le sommet de la Dent d’Oche.

2 possibilités : rive gauche ou rive droite. Va, pour la gauche, comme l’indique le topoguide.

Le chemin caillouteux nous conduit à une jolie passerelle. Quelques bagarres avec les taons plus tard, un arrêt pour cause de vaches qui traversent paisiblement le sentier, et me voilà devant cette Dent d’Oche qui s’élève comme une reine devant moi. D’autres belles montagnes l’entourent comme le Château d’Oche.

Une pause au Chalet d’Oche avec ses bons fromages ne paraît pas impossible.

Et puis, le calme. La montagne, la vraie se dresse là tout autour de moi. Direction la montée finale en solitaire, vers le lac de la Case. J’y arrive après avoir eu bien chaud. Le lac est petit mais joli. Un autre est asséché et rempli de végétation.

Malgré l’objectif atteint, je poursuis ma randonnée jusqu’au col de la case. Apparemment la vue est belle…

La vue est belle! 1850m d’altitude. Magnifique.

Pour la descente j’emprunte le même chemin. En courant, c’est plus marrant. C’est possible.

Arrivée à l’embranchement rive gauche / rive droite, je me décide pour prendre la rive droite. Je ne sais pas si c’est parce que j’étais fatiguée mais j’ai trouvé cela long pour rejoindre la Fétiuère. C’est un peu raide. D’après un copain, c’est mieux parce que d’après ces dires « il y a pas de touristes, au moins tu es tranquille ». Pour le coup, je suis d’accord. Cette randonnée m’a beaucoup plu mais il y avait du monde. Je ne vais pas en montagne pour être les uns derrière les autres. Pourtant depuis le bas jusqu’au chalet d’Oche, je n’ai fait que de croiser du monde et suivre un couple et une famille.

Le paysage est vraiment très beau. C’est une randonnée que je vous conseille malgré tout vivement.

 

 

Et la vue depuis le col de la case :