Chamonix – Randonnée au glacier des bossons

 

J’ai l’impression de ne pas avoir assez profité de la montagne cet été. On arrive au 15 août et je n’ai fait que très peu de randonnée. La météo n’était pas toujours au rendez-vous les week-ends. Ou alors j’ai eu d’autres choses de prévues telles qu’aller nager dans l’océan ou danser dans les festivals. C’est pour cela que ce week-end, qui était libre, je voulais absolument en profiter pour me faire une belle randonnée. Ce n’était pas gagné niveau météo et pourtant, dimanche, un soleil radieux brillait dans le ciel de Chamonix.

L’envie d’aller à Chamonix Mont-Blanc m’a prise samedi alors qu’il tombait des trombes d’eau. Il faut dire que Chamonix n’est pas très loin de chez moi. En moins d’1h30, on y est.

Le programme du dimanche était simple. Je voulais une petite rando de moins de 400m de dénivelé car je voulais aussi visiter Chamonix et prendre le temps de monter à l’Aiguille du midi pour admirer le Mont-Blanc de près. En cherchant un peu j’ai trouvé une randonnée assez simple et rapide, celle du glacier des Bossons.

Le glacier des bossons est la langue de glace qui descend depuis le Mont-Blanc et qui vous claque dans les yeux dès que vous arrivez à Chamonix. Ça surprend, tellement c’est rare et beau ! Dans Chamonix, on le voit aussi bien que le Mont-Blanc.

La randonnée, ou plutôt la promenade, que j’ai faite commence au « parking du glacier des bossons » à 1150m d’altitude. Vous pouvez vous stationner plus bas, au niveau du télésiège des bossons et monter à pied par un sentier piéton, voire même en télésiège.

Comme je restais qu’une journée à Chamonix, je voulais me promener en montagne et en ville alors j’ai choisi l’option « rando très courte ». En fait, je pensais que j’allais mettre plus de temps.

Depuis le parking du glacier, le balisage affiche « chalet du glacier 55min ». La montée se fait assez bien même si elle est d’emblée un peu raide. Les racines et pierres créent des marches et ça nous aide pour l’ascension. Au final, j’ai un bon rythme dans cette montée et j’atteins le chalet du glacier en un peu plus de 30min ! Le balisage indiquait des temps que je ne trouvais pas très justes. J’ai l’habitude de suivre des panneaux avec des indications de temps réalistes mais là pas du tout ! Je pense que c’est un temps calculé pour les personnes qui n’ont pas du tout l’habitude de randonner ou pour les familles avec enfants. Mais je préfère largement cela que l’inverse.

Avant le point de vue sur le glacier, on arrive donc au chalet buvette du glacier où une petite restauration est possible. Ici, le glacier se dévoile et c’est juste magnifique ! De la glace, tout près de nous alors qu’il faisait plus de 25°C et un grand soleil.

Un sentier thématique se dessine pour finir l’ascension et voir au plus près le glacier. Des panneaux nous racontent l’histoire incroyable de ce glacier : son évolution, sa fonte actuelle, mais aussi les rejets qu’il fait après 30 à 40ans de la perte d’objet. Par exemple, le glacier a rejeté des débris de l’avion indien, le Malabar Princess, qui s’était écrasé en 1950 tout près du sommet du Mont-Blanc. Ces débris, on peut les voir. C’est extraordinaire !

Arrivée au point de vue, et même au niveau du sentier thématique, c’était blindé de touristes. J’en étais une aussi mais j’ai l’habitude de la montagne. Les gens faisaient la queue pour faire des selfies devant le glacier. C’est comme ça, mais combien se sont arrêtés un petit moment pour juste admirer, regarder les détails ? Combien d’entre eux ont vu les courbes de niveaux de glace ? Malheureusement la configuration du lieu ne le permet pas trop et c’est très dommage.

Enfin bref, moi je me suis arrêtée pour regarder, pour contempler cette nature si belle, si extraordinaire. Un glacier ! C’était juste magique !

De là-haut, on a une très belle vue sur la vallée de Chamonix. Le point de vue est situé à 1425m d’altitude.

J’ai eu plus d’émotions en voyant ce glacier, qu’en voyant la mer de glace pour la première fois.

Une fois les yeux remplis de bonheur, je redescends par le même chemin. Si j’avais eu plus de temps, je pense que je serais allée direction « la jonction » où on peut vraiment toucher le glacier. Mais il fallait encore 1h30 de marche. Ce sera pour une prochaine fois.

C’est une petite randonnée d’environ 300m de dénivelé positif que je vous conseille car le point de vue en vaut vraiment la peine. Elle est un peu raide si vous n’avez pas l’habitude mais au final, vous êtes proche d’un glacier !

Et après, Chamonix, c’était comment ?

C’était très bien ! Je me suis promenée dans les rues de Chamonix, en ayant toujours un œil sur le glacier et le Mont-Blanc.

Le Mont-Blanc, je devais m’en approcher d’un peu plus près, en montant par le téléphérique de l’aiguille du Midi. Mais les nuages qui cachaient le Mont-Blanc m’ont dissuadé de débourser 63€ (!). Je n’étais pas trop déçue car j’y suis déjà montée mais j’aurais bien aimé le refaire même si j’ai un peu de mal avec le business qu’il y a autour du Mont-Blanc. Je ne vais pas étaler mon point de vue sur la course à la montée du Mont-Blanc, tellement ça m’énerve.

J’aurais pu prendre le train de Montenvers, aller voir la Mer de glace, mais je l’ai également déjà fait. Evidemment c’est un classique que je recommande mais en plein mois d’août, avec des touristes partout… brrr J.  Et puis, il y a quelque chose qui me gêne dans cette nature spectacle business de la Mer de glace. Elle recule, on veut la protéger. Tout le monde est d’accord. Mais, en même temps on creuse une grotte tous les jours un peu plus pour amuser des touristes du monde entier et on rajoute des marches d’escaliers pour rejoindre ce qui recule. Cela me désole un peu. J’aimerais qu’il n’y ait qu’un train et puis après, on marche, on escalade comme on fait partout en montagne.

Et puis, entre nous, j’ai bien fait de ne pas le prendre le train de Montenvers, il a déraillé dimanche… plus de peur que de mal pour les gens, heureusement.

Je reviens de mon dimanche passé à Chamonix très contente et émerveillée. J’y retournerai dans ce berceau de la montagne, de l’alpinisme, c’est évident.

J’ai enfin l’impression d’avoir profité de la montagne cet été.

 

Rando-résumé :

Point de départ : parking du glacier des bossons 1150

Intermédiaire : chalet buvette du glacier

Point d’arrivée : point de vue du glacier 1425m d’altitude

Mon équipement : chaussures de randonnée basses, le terrain est peu accidenté mais peut être glissant en cas de pluie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s